Accueil Etudes & articles Strasbourg, d'André Clavé à Michel Saint-Denis, par Jean-Claude Marrey
Strasbourg, d'André Clavé à Michel Saint-Denis, par Jean-Claude Marrey

Image"Strasbourg, d'André Clavé à Michel Saint-Denis", par Jean-Claude Marrey 

Baptiste-Marrey, poète, romancier, il passe de l'imprimerie  au Centre Dramatique de l’Est, en 1954, sur la recommandation d’Albert Camus. Il y entre comme secrétaire général chargé des publications, et de l’organisation des tournées, auprès de Michel Saint-Denis, puis d'Hubert Gignoux, jusqu'en 1963. Il écrit des pièces de théâtre pour les Cadets sous son patronyme de Jean-Claude Marrey  (Le Miroir aux Mensonges, Le Pays noir, Les Aventures d’Ulenspiegel). Il travaille ensuite au ministère de la Culture, dans les banlieues, le bénévolat , un pied dans le monde du livre, un autre dans celui des arts,  toujours actif au sein de l'animation culturelle tout en écrivant romans, essais, poèmes. Désormais écrivain à plein temps, il collabore avec les musées de Sens et d'Auxerre (association les Trois P, colloques sur les images).
 Cependant ces cinquante années qui ont suivi le départ de MSD de Strasbourg, Baptiste-Marrey n'a cessé de promouvoir le travail de celui-ci, d'honorer son enseignement, tentant d'en faire reconnaître la valeur.

 

 extrait de la Décentralisation Théâtrale, I. le Premier Age 1945-1958, sous la direction de Robert Abirached, Arles, Actes Sud Papiers, 1992.

 

cliquez ci-dessous pour télécharger le texte (pdf) :

Strasbourg, d'André Calvé à Michel Saint-Denis, par Jean-Claude Marrey