Accueil La Compagnie des Quinze
La Compagnie des Quinze 1930-1934

ImageTout en assurant l’administration du Théâtre de la Petite Scène de Xavier de Courville, MSD prépare dès décembre 1929 la création d’une compagnie regroupant ceux qui avaient travaillé au Théâtre du Vieux Colombier ou à Pernand Vergelesses : La Compagnie des Quinze, créée officiellement en janvier 1931.

MSD rallie à son projet, un poète, André Obey et une mécène, Marcelle Gompel. Il installe un local de travail à Ville d’Avray, L’Arche, et fait réaménager la salle du Vieux Colombier par André Barsacq pour les représentations. Outre son rôle de directeur de troupe, MSD assure la direction de la plupart des spectacles présentés par les Quinze.

Image
msd en répétition
Pour la première saison de 1931, Pierre Fresnay triomphe dans Noé et Marie- Hélène Dasté dans Le Viol de Lucrèce ; la deuxième saison, inaugurée par La Mauvaise Conduite de Jean Variot, rencontre un énorme succès avec la création de La Bataille de la Marne d’André Obey. Les Quinze partent en tournée en province, en Belgique et en Angleterre. Mais la situation financière est critique et des défections se produisent : Jean Villard et Aman Maistre décident de se constituer en duo (Gilles et Julien). MSD négocie la 3e saison avec Dullin à L’Atelier avec un programme d’auteurs contemporains - Giono, Vitrac, Salacrou, Obey ; les tournées à l’étranger se poursuivent en Suisse, à Londres, à Madrid, (rencontre avec F.G.Lorca et sa compagnie La Barraca).

La Compagnie des Quinze investit ensuite le Théâtre des Champs Elysées, puis revient au Vieux Colombier et MSD décide alors de renouveler sa troupe et d’entraîner un petit groupe d’élèves-comédiens : il recrute trois anglais que l’on retrouvera au long de son parcours britannique : Susan Salaman, Vera Poliakoff, Marius Goring.

Mais la Compagnie, sans théâtre fixe, toujours en tournée, est financièrement fragile, MSD décide de quitter Paris avec son groupe de comédiens et d’étudiants. Jean Giono et Darius Milhaud favorisent l’arrivée des Quinze à Aix-en-Provence à l’automne 1934. Dans une ferme, à Beaumanoir, MSD alterne formation et répétitions, il ambitionne de consacrer quatre mois de l’année à la recherche et au développement de spectacles, quatre mois aux représentations à Aix, et les quatre autres à une longue tournée en Angleterre.

Image
noé à londres
Les résultats financiers sont mauvais, Aix et l’arrière-pays n’apportant pas le public nécessaire à la survie d’une compagnie, MSD doit aller chercher des subsides à Londres : il accepte de diriger une adaptation de Noé pour les Motleys (la jeune compagnie de John Gielguld comprenant notamment Margaret et Sophie Harris, Elizabeth Montgomery). Lors de cette collaboration, MSD réalise deux rencontres importantes : George Devine et Glenn Byam Shaw que lui présente Marius Goring. Pressé par ses jeunes amis et les soutiens qu’ils réunissent, MSD accepte de s’installer à Londres pour y créer une école de théâtre.

En décembre 1935, la Compagnie des Quinze est définitivement dissoute.
 

Lire le chapitre de Jane Baldwin sur la Compagnie des Quinze

Jean Villard raconte la créaion de la Compagnie des Quinze

Quelques images de la Compagnie des Quinze  

Les débuts de Jean Giono à la scène, par Jacques Mény

Le théâtre de Jean Giono, par Jacques Mény