Accueil Le London Theatre Studio
Le London Theatre Studio 1935-1939

ImageSa décision prise de s’installer en Angleterre, MSD met en place son projet : l’association d’une école et d’une compagnie professionnelle. Toute une équipe l’accueille et le soutient : Tyrone Guthrie, John Gielgud, Laurence Olivier, Charles Laughton, Marius Goring et George Devine.

Le Studio, né officiellement en août 1935, est composé de trois éléments : une compagnie de comédiens permanents, un groupe de techniciens, une école de jeu. L’enseignement vise à doter les comédiens d’un répertoire complet, des pièces classiques aux textes contemporains. Pour la saison estivale de 1936, le LTS accède aux salles de répétition de l’Old Vic dirigé par Tyrone Guthrie, tandis que l’aménagement d’un lieu dans une ancienne chapelle méthodiste, à Islington, dans la banlieue de Londres,est confié à Marcel Breuer, un disciple de Gropius. Mais cet espace de moins de 200 places, trop petit pour des spectacles professionnels reste un espace expérimental.

L’école est séparée en deux niveaux distincts : les professionnels et les élèves ; la troupe des professionnels, vitrine de l’école, devant être renouvelée peu à peu par l’avénement des meilleurs élèves. A deux niveaux principaux d’enseignement, viennent se superposer quatre cours spéciaux réservés à des groupes restreints : régie, mise en scène, initiation aux textes français, décors et costumes assuré par les Motley.L’équipe comprend des enseignants réguliers comme Marius Goring, Iris Warren, Gerda Rink, John Burrel, Suria Magito et quelques intervenants comme John Gielguld, Tyrone Guthrie. Le programme des cours comprend : voix et mouvement, improvisation, masques, texte, histoire du théâtre, interprétation, MSD assurant lui-même les cours de mime, d’interprétation et d’improvisation.

ImageParmi les élèves, on trouve Pierre Lefèvre, jeune comédien amateur rencontré par MSD lors de la direction d’Antigone de Sophocle qu’il avait accepté de réaliser pour l’Institut Français (leur collaboration durera pendant plus de vingt ans), Peter Ustinov, Chattie et Merule Salaman. MSD impose une discipline de fer, ainsi que le port d’uniformes de travail pour les classes d’interprétation et les cours pratiques.

En avril 1937, première présentation publique d’une promotion d’élèves devant un parterre de professionnels et de critiques : le spectacle les convainc de la compétence du LTS. D’autres représentations se déroulent durant tout l’été ; les deux années suivantes, ce sont deux promotions d’élèves qui proposent deux séries de spectacles.

Parallèlement à ses activités dans l’école, MSD assure la direction de plusieurs mises en scène : notamment une adaptation du Lanceur de Graines de Giono, au théâtre Westminster, la création de The Witch of Edmonton de Thomas Dekker à l’Old Vic, la direction de Laurence Olivier dans Macbeth. Les plus grands succès lui sont apportés par ses mises en scène des auteurs russes : The Three Sisters de Tchekov, The White Guard, de Boulgakov, bien plus que par le théâtre élisabéthain et les mises en scène de Shakespeare.

La France et l’Angleterre déclarent la guerre à l’Allemagne, le LTS ferme ses portes, à 43 ans, Saint-Denis est mobilisé comme agent de liaison entre les forces françaises et anglaises.

Lire l'article de Sophie Jump sur le LTS

Quelques images du LTS